Archives par mot-clé : sortie

INTERCOMMUNALITE

La commission départementale (CDCI) rendra un avis, dans les semaines qui viennent, sur le schéma départemental (SDCI), présenté par la Préfecture de Versailles au début de cette année 2012. Le schéma initial prévoyait l’agrandissement de la Communauté de Communes « Coeur d’Yvelines » (CCCY : aujourd’hui à sept villes ), ouvert aux autres villes du Canton de Montfort l’Amaury + éventuellement la ville de Coignières. Soit vingt neuf ou trente communes pour près de 50 000 habitants. Monsieur le Préfet des Yvelines rendra public le schéma intercommunal définitif avant la fin de l’année. Les communes auront jusqu’en mai 2013 pour déposer les statuts des EPCI et ils entreront en vigueur en 2014.

Thiverval-Grignon ne voulait pas de cet « élargissement » et avait délibéré contre, à l’unanimité, au printemps dernier ; de même que le Conseil communautaire de CCCY, à cinq villes contre deux. Nous souhaitions, comme la Loi le permet, rester à sept villes. Cette « imposition » préfectorale a eu pour conséquence directe de modifier complètement notre vision d’avenir et de demander alors un rapprochement avec notre bassin de vie, la ville de Plaisir. En effet, puisque l’on nous impose un périmètre important, dans lequel notre petit village pèsera bien peu, autant que les décisions qui s’y prendront le soient dans le bassin de vie. Notre demande portait donc sur la sortie de CCCY et l’intégration du périmètre dans lequel sera la ville de Plaisir (avec Les Clayes/bois et Villepreux dans le schéma initial). La ville de St-Germain/grange ayant la même démarche.

Hélas, il semblerait que les petits villages, leurs demandes, leurs intérêts, soient bien peu considérés !.. Tant par la CDCI qui n’a même pas développé notre « contre proposition » lors de la première réunion… que par la Préfecture qui tente de nous rassurer en nous disant que le « droit commun reprendra dès le 1er janvier 2013″… Autant nous renvoyer aux « calendes grecques », car le « droit commun » dans ce cadre de sortie de périmètre, signifie « après le lissage des taux des villes du nouveau périmètre » : c’est à dire dix ans minimum !  A suivre…

 

Voulez vous rester informé ?