Archives par mot-clé : thiverval-grignon

C’est arrivé en Cote d’Or…. pourquoi pas à Thiverval-Grignon

Je ne sais pas si, comme moi vous avez lu cette dépêche il y a quelques semaines.
Un Maire de Cote d’Or (21) excédé par la vitesse à  laquelle roulaient les véhicules sur une des routes de sa commune a pris une décision…. hors du commun: commander un nouveau panneau!
Bon, le panneau … le voici:

enfent-a-ecraserJ’ai d’abord trouvé ça drôle…. et puis je me suis dis,  le message car dans la réalité a vie dans son village ne doit pas être drôle. Oui VIllage il s’agit du village de Bretenière qui compte un peu moins d’habitant que Thiverval-Grignon.

Outre le message “drole”, pourquoi je vous parle de cette brève….

Ceux qui me connaissent savent que j’habite avenue Lucien Brétignières coté Grignon, cette grande ligne droite en descente qui mène au campus de l’AgroParisTech

En lisant cet article, je me suis dit qu’on pourrait planter le même en haut de l’avenue avant les 2 ralentisseurs tremplins. Apparemment, le panneau n’a pas eu l’effet malheureusement escompté…

Si vous travaillez Sur le Campus, que vous descendez cette avenue tous les jours, pensez qu’a Grignon il n’y a pas que ce Chateau… il y a aussi des familles et des enfants qui essaient de traverser l’avenue…

Source:
http://www.francetvinfo.fr/france/un-maire-excede-se-lache-sur-un-panneau-il-reste-des-enfants-a-ecraser-vous-pouvez-accelerer_840735.html

Elections municipales: Résultats

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Au nom des nouveaux élus au Conseil municipal, je voudrais remercier toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement aux urnes dimanche 23, nous permettant ainsi de l’être au 1er tour et d’éviter la tenue des bureaux de votes dimanche prochain.
Certes, le résultat final ne pouvait guère apporter de grande surprise avec une seule liste, mais au-delà du « fond », il y a la « forme ». Le nouveau Conseil municipal a été très touché de la confiance que vous avez souhaité lui montrer par vos votes massifs « liste complète », le tout dans une belle participation compte tenu des circonstances.

Voici le détail de ce scrutin sur notre village :

InscritsVotantsParticipationNuls / Blancs
Thiverval28918162.6%13
Grignon31518154.4%22
Total60436260%35

C’est donc à 90.3 % que vous avez voté « liste complète », même si officiellement le chiffre est de 100 % car seuls comptent pour la Préfecture les bulletins « exprimés ». Cette grande marque de confiance nous engage à en être encore plus dignes.

Je vous renouvelle mes remerciements et vous prie de croire, Madame, Mademoiselle, Monsieur, en l’expression de mes meilleurs sentiments.

Le Maire, Rémi LUCET.

Elections: Mode d’emploi

Soyez vigilants, les règles du scrutins des élections municipales ont changées. Lisez attentivement les conseils ci-dessous pour ne pas risquer de voir votre bulletin invalidé…

Avec plus de 1000 habitants, nous entrons dans le cadre de la nouvelle loi des scrutins de listes. Ce sera donc un vote “liste complète“.
Toute rature, marque, nom rayé ou rajouté fera un bulletin “nul”.

Nous voterons également pour les “conseillers communautaires” en suffrage universel direct, dans une seconde liste spécifique sur le même bulletin de vote. Ces délégués représenteront la commune dans l’intercommunalité ” Coeur d’Yvelines”.
Il y a un titulaire et suppléant seulement pour Thiverval-Grignon, car nous sommes moins de 1500 habitants. Une rature sur un de ces noms rendra aussi la totalité du bulletin de vote “nul”.

Pour finir, chaque électeur devra se présenter avec une pièce d’identité en plus de la carte d’électeur.

Lifting!

Ce n’est pas le Printemps mais avec quelques semaines d’avance, le site de la mairie de Thiverval-Grignon fait peau neuve…

Moins de gris, plus de vert, le site colle à la vie dans notre village

Le but principal était d’utiliser une architecture plus moderne que la précédente afin de s’afficher au mieux sur tous les types de support (écrans large de PC, écrans moins large, smartphone, tablettes…)

Le site s’affiche donc maintenant correctement quelque soit votre équipement.
Pour ceux d’entre vous équipé de smartphone ou de tablette sous Android, une application est disponible sur le Play Store de Google.

Surtout n’hésitez pas a me contacter si vous avez des idées pour faire vivre le site 😉

Ca brasse à Grignon!

distriktbeerVous ne le savez peut etre pas, mais à Grignon, sur le site de la ferme a 2 pas de la boutique gourmande, une brasserie vient d’ouvrir! Depuis quelques semaines, de la bière est produite artisanalement à 2 pas de chez nous.

N’hésitez pas à passer voir Alexandre qui vous fera partager sa passion pour le brassage. Il annonce les jours de brassage sur sa page Facebook

http://www.distriktbeer.com/

Horaires d’ouverture pour décembre 2013:
Mercredi 14h à 19h
Jeudi 17h à 19h
Vendredi 17h à 19h
Samedi 10h à 12h
Adresse:
Ferme de Grignon
Route de la ferme
78850 Thiverval-Grignon
Tel: 06 12 51 19 15

Interco

Retour sur les principes de base de CCCY (Cœur d’Yvelines)

L’EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) en « fiscalité mixte » (initialement en TPU, mais modifié suite à la réforme TP) prend en charge une bonne partie des ressources des communes, exerce des « compétences » pour elles, et défalque du montant des ressources qu’il reverse aux villes, celui des dépenses de chaque ville pour chaque compétence. Il existe des compétences obligatoires et des facultatives. Pour CCY : ordures ménagères (collecte et traitements), gens du voyage, urbanisme, centrale d’achats, certains axes routiers d’intérêt intercommunal, ZAC… pour les plus importantes.
Les EPCI perçoivent des dotations d’Etat pour fonctionner, variables selon les compétences prises (faisant évoluer le Coefficient d’Intégration Fiscal, notamment).
Pour ceux qui ont compris le mécanisme, c’est une opération « blanche » au départ pour les villes, mais les EPCI n’ont pas d’autres choix que le développement économique du périmètre pour survivre, car toute nouvelle taxe entre dans son giron et pas dans celui de la commune concernée ; et les aides de l’Etat ne seront pas éternelles.

Economiquement ?

On a beaucoup parlé d’économies d’échelles, de regroupements de moyens, etc…  En réalité, ce n’est pas immédiatement le cas. Les EPCI doivent s’installer… Pour ce faire, ils empruntent car il faut investir et au début il n’y a pas d’argent dans les caisses. Il faut aussi embaucher du personnel qualifié car on ne remplace comme ça, par exemple, les ingénieurs de l’ex DDE qui gérait auparavant l’instruction urba des villes (et qui ne le font plus pour les EPCI) ; ce n’est là qu’un exemple. CCCY (à sept) avait bien réussi cet exercice comptable et nous avions même pu obtenir des « fonds de concours » pour certains investissements dans nos villes, liés aux compétences de l’EPCI… Mais il a fallu plusieurs années avant de pouvoir le faire. Il y a fort à parier que cela ne se reverra pas de sitôt à trente et une villes.

Les nouveaux périmètres

A la date du 1er janvier 2014, CCCY est rejoint par toutes les villes du Canton de Montfort l’Amaury et la ville de Gambais. Un peu moins de 50 000 habitants. Il ne s’agit donc pas d’un nouvel EPCI, mais bien de l’élargissement d’un EPCI existant.
Les villes de Coignières et Maurepas, pressenties un moment pour nous rejoindre aussi, sont finalement intégrées à l’EPCI existant de  l’Etang-la-ville. Plaisir, Les Clayes S/Bois et Villepreux forment un EPCI à trois villes. De l’autre côté (D 307), tous nos voisins forment un EPCI du Val de Gally. La CASQY et le Grand Parc de Versailles ne bougent pas.

Différence entre aujourd’hui et demain

Pour CCCY, hormis le nombre de communes concernées, qui complique considérablement les débats, la différence majeure se fera à compter du 1er janvier 2014 dans la représentativité communale, maintenant au prorata du nombre d’habitants ; finie l’équité historique de CCCY (une ville une voix), avec moins de 1 500 habitants, nous n’aurons plus qu’un seul représentant titulaire (votant) sur 65 au total. Une autre différence se verra aussi dans le cadre des compétences obligatoires, plus importantes et appelées à l’être de plus en plus. Cela pourrait commencer (ce n’est pas encore légalement sûr) par un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI), obligatoire, et qui contraindra rapidement les villes à une plus grande « souplesse » en termes de créations de logements, de densité des parcelles, de hauteurs…

En attendant…

Les réunions se multiplient. Entre les sept villes « historiques » de CCCY, bien sûr, pour évaluer toutes les conséquences de l’élargissement, mais aussi avec nos futurs partenaires du Canton de Montfort et de la ville de Gambais. Ces réunions se font par petits groupes de travail.

La métropole de Paris ?

Ne pas confondre avec « Paris Métropole » (qui concerne les transports). Il s’agit là d’un périmètre urbain gigantesque, qui, partant de Paris, intègre toutes les villes voisines dont un certain nombre d’habitant est recensé aux frontières ; et ainsi de suite, chaque fois que le nombre d’habitants est atteint. Nos frontières éloignées avec Plaisir et Neauphle nous ont préservés et nous formons ainsi, avec les villes plus à l’ouest que nous « protégeons », le départ d’une enclave rurale dans la Métropole. Ouf ! Nous y échappons ; ce périmètre s’arrête à nos frontières avec Plaisir et c’est une bonne nouvelle pour Thiverval-Grignon car les compétences de la Métropole seront importantes, notamment en terme d’urbanisme. Bien que trois villes de CCCY soient intégrées initialement à ce périmètre urbain (Jouars-Pontchartrain, Neauphle le Château et Villiers St Frédéric), l’EPCI n’est pas concerné… pour le moment.

Tout cela n’est pas très net!

internetSous couvert de jouer ce qu’ils appellent la « transparence des comptes publics », certains sites internet n’hésitent pas, pour créer le « buzz », à afficher des données, faire des classements des villes, des notations, en fonction d’éléments qu’ils souhaitent mettre en avant : les dépenses, l’endettement, etc… Mais sans se soucier le moins du monde si leur démonstration tient la route… Le tout étant de jeter de la « poudre aux yeux » en cette période pré-électorale, pourvu que l’on parle d’eux ensuite, quitte à semer le doute dans les esprits. Il faut donc se méfier et ne pas prendre au pied de la lettre certaines de leurs «démonstrations».
Une des dernières en date, à laquelle le Maire a répondu vertement cette fois (avec d’autres) : une notation (sur 20) des villes soit disant «dépensières», par strates d’habitants : il s’agit en fait d’une simple addition des dépenses d’investissement et de fonctionnement sur une année budgétaire, le tout divisé par le nombre d’habitant… Si la ville dépasse la moyenne de la strate elle passe en dessous de 10/20, et ainsi de suite, par paliers…

Que les choses soient bien claires : dans ces conditions de calcul, Thiverval-Grignon ne pourra jamais avoir ne serait-ce que 1/20… Pourquoi ? Nous sommes une petite ville qui a des moyens d’une plus grande ; donc fatalement, nous dépenserons plus que les villes de notre strate, que ce soit en investissement de structures, en rénovations, en aides diverses, en accompagnement des enfants, en aide scolaire, etc (on ne va pas re-lister ici tous les avantages d’habiter chez nous)… Nous aurons donc toujours un zéro dans ces conditions simplissimes de présentation, car la dépense est élevée si les recettes sont conséquentes ; une ville n’est pas un foyer qui peut ouvrir un compte d’épargne s’il reste de l’argent à la fin du mois, et les comptes dépenses et recettes doivent s’équilibrer.
Pour ce site internet, par exemple, une ville qui n’a rien, ne fait rien pour ses administrés, ne rénove rien, n’apporte aucune aide à quiconque, ne soutient pas ses écoles, ses associations, son CCAS, n’investit dans aucune structure type crèche, ALSH, n’entretient pas ses routes et trottoirs… Eh bien cette ville-là dispose d’un magnifique 20/20 dont son Maire peut à coup sûr «s’enorgueillir», même si on paie deux fois plus d’impôt local chez lui que chez nous, ce qui est presque toujours le cas ! Aux contribuables, plutôt, de choisir où ils préfèrent vivre et de donner leur meilleure note…
Méfions-nous en tous cas d’une lecture superficielle de ce genre de présentation pour le moins légère, sans aucune analyse et ne prenant pas en compte tous les éléments qui composent une gestion communale.
Dans le cas dont nous parlons aujourd’hui, la démarche est tellement simpliste que le ridicule va jusqu’à comptabiliser dans les dépenses des villes l’amortissement des investissements, qui figure bien sûr aux « dépenses » (donc comptabilisé par le site), mais qui est en fait une épargne ! On frise donc la désinformation caractérisée, « pourvu que ça mousse »… Le Maire a reçu une réponse des gestionnaires du site, suite à son intervention écrite ; jugez-en :
« dans l’absolu, vous avez raison ; ce que nous voulons mettre en avant, c’est la dépense globale des collectivités »… OK, pourquoi pas ? Dans ce cas là, mettez en avant la dépense globale et ne « classez » pas les villes de cette façon aussi arbitraire et ridicule.

Mais cela aurait sûrement moins « d’impact »…

Mortemai

C’est fait. Les deux communes ont délibéré courant mai, le dossier est passé dans les mains de nos notaires en juillet et août et a été signé des parties en septembre. La convention de rétrocession est bâtie sur deux plans :

  1. Une rétroactivité des sommes dues depuis que nous sommes devenus propriétaires de Mortemai dans le cadre de la rétrocession de l’aérodrome, soit 105 000€.
  2. Un virement de 280 000€ pour solder la vente. Ce montant correspond à quinze années de loyer, réévalué chaque année de l’indice de construction niveau 2012. Certes, c’est moins au global que ce qu’avait évalué voici quelques années le service des Domaines, cependant cela reste une bonne affaire pour les deux villes. Pour nous, car avec le procès perdu on pouvait ne rien percevoir du tout, conserver le site et nous retrouver dans une situation ingérable entre les deux villes (en effet, qui aurait fait quoi sur ce site ?). Pour Beynes aussi, car ils peuvent arguer d’avoir obtenu le site à un coût très raisonnable et ils sont enfin chez eux sur ce site, qu’ils exploitent depuis toujours. C’est donc sans état d’âme que les deux conseils municipaux ont délibéré à l’unanimité le vendredi 24 mai et que les deux maires ont reçu leurs notaires respectifs dans la foulée.<

Thiverval-Grignon ne peut pas finir cet article sans un mot sur la rétrocession de l’aérodrome depuis la Loi de décentralisation ; sur la façon dont s’est comportée la DGAC afin de ne pas verser l’intégralité de la compensation financière due légalement, et sur son attitude durant le procès que nous avions légitimement lancé. Nous disons ici très clairement que notre Commune a été spoliée ; que la DGAC a menti ; que la Préfecture de Versailles a suivi la DGAC dans son mensonge, y compris au procès ; que le jugement au TA a été une parodie de justice…

Noël à Thiverval-Grignon

joyeux_NoelLes fêtes de fin d’année approchent et avec elles les différentes manifestations festives organisées par la commune.

Le samedi 14 décembre, notre désormais traditionnel Marché de Noel aura lieu à partir de 17h00 place de la Mairie. Auparavant, une chorale se tiendra à 16h00 à l’Eglise.

Les enfants de la commune sont conviés à l’arbre de noël de la commune , le dimanche 15 décembre 2013 à 14h45 à la salle Jean-Claude Tirel de Grignon.

Le comité des fêtes présentera le spectacle “Les 3 petits cochons” et un goûter sera offert par la municipalité.

derniere-minute1

Le père Noel sera au marché de noël de Thiverval-Grignon le 14 décembre!

Venez nombreux!!

Des News en Vrac

Tout d’abord, j’espère que votre été s’est bien passé et que vous êtes d’attaque pour affronter cette rentrée!

Au programme de cette rentrée de Septembre une petite amélioration pour les parents d’élèves désirant connaître le menu des restaurants scolaires. Jusque là, vous deviez vous rendre sur la page dédiée.
A partir de cette rentrée, vous avez la possibilité d’inscrire votre adresse mail afin de recevoir chaque samedi une notification quand Patricia aura mis les menus à jour!

Deux de nos concitoyens ouvrent un nouveau restaurant traditionel à Maule. Il ouvrira ces portes dans le courant de la première semaine de septembre…. les derniers réglages sont toujours les plus difficile. Pour plus de renseignement, vous pouvez téléphoner au 01 34 74 10 09 ou “liker” leur page Facebook en attendant que le site internet soit en ligne!

Les Journées du Patrimoine 2013

Affiche des Journées Européennes du Patrimoine
Affiche des Journées Européennes du Patrimoine

Les Journées Européennes du Patrimoine auront lieu cette année le 14 & 15 septembre.

Au programme dans notre village, l’ouverture du Château de Grignon au public.

Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter le site du Ministère de la Culture dédié aux Journées du Patrimoine.

Le programme des JEP à Grignon